Actualités & évènements

Le campagnol : surveiller, identifier, lutter

camp1

Depuis le pic de pullulation de 2011, les populations de campagnol restent importantes dans plusieurs cultures. Si les vergers connaissent des dégâts préjudiciables avec le campagnol terrestre, les grandes cultures sont aussi impactées avec la recrudescence du campagnol des champs. La gestion des populations repose sur l’identification de ou des espèces en cause par la présence d’indice et la mise en place de moyens préventifs en basse densité. Ainsi, une détection précoce est indispensable pour limiter les populations.

Retrouvez d’autres informations sur http://www.campagnols.fr/

Les dégâts

Les campagnols terrestres s’attaquent principalement aux racines des végétaux  comme les prairies, les arbres fruitiers, la vigne, les cultures ornementales mais aussi les pissenlits, les légumineuses, les bulbes et les rhizomes. Ces dégâts limitent la capacité nutritive du végétal voire le dépérissement. Le campagnol des champs ronge principalement les végétaux à 10 cm au-dessus du sol et redescend parfois jusqu’aux racines sur des jeunes plantations.

 

Le campagnol terrestre

Le campagnol des champs

Consommation quotidienne

son poids en racines (80 à 180 g)

2 fois son poids (2 X 15 à 50 g)

Reproduction

D’avril à octobre

De mars à octobre

5 à 6 portées par an sont possibles, avec 2 à 8 petits par portée

1 à 5 portées de 1 à 10 petits (plus fréquemment 3 à 6)

Dégâts

-    Cultures céréalières,

-    vergers,

-    vignes,

-    les forêts,

-    espaces d’ornements,

-    cultures maraîchères.

Luzerne, prairies, cultures porte-graines, jeune colza et jeunes céréales.

 

Pour les céréales, les pertes après épiaison peuvent atteindre 40 à 60%.

En vergers, il peut ronger le collet des arbres fruitiers

 

 

 

 SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Dépérissement d’une ligne d’arbres causé par des dégâts de campagnol terrestre.

campchamps

Base du tronc rongé par un campagnol.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA      

Racines rongées par le campagnol terrestre.

DSCN7662

Le campagnol terrestre se reconnaît grâce à ses dents qui lui permettent de tailler les racines d’un arbre en crayon.

Identifier les indices de présence

Diapositive3

Diapositive4

Les galeries aériennes avec des trous d’entrées contenant des crottes sont des indices de présence des campagnols des champs.

SAMSUNG DIGITAL CAMERAIMG_1359

Les tumuli sont des indices de présence des campagnols terrestres.

Lutter chimiquement

Attention ! La lutte chimique est encadrée par l’arrêté du 14 mai 2014
relatif au contrôle des populations de campagnols nuisibles aux cultures ainsi qu’aux conditions d’emploi des produits phytopharmaceutiques contenant de la bromadiolone.

Les principales conditions d’obtention de la Bromadiolone sont détaillées ci-dessous :
L’ensemble des actions (surveillance, prévention, lutte, analyse de risque contre la faune non cible) doit être définie au préalable dans un plan de lutte rédigé par l’ensemble des acteurs concernés (profession agricole, acteurs de la protection de la faune sauvage et des oiseaux, Etat, collectivités…) et validé par le préfet.

 

1.    Le réseau de surveillance régional

Pourquoi le mettre en place ?

-    1er condition d’obtention de la Bromadiolone (la surveillance démontre une hausse de la population)

-    Permet de mettre en évidence la dynamique de population

Surveiller c’est quoi ?

-    Compter les indices* de présence du campagnol dans les parcelles,
-    2 à 3 fois par an (automne et printemps).

*Les indices sont les galeries aériennes et les crottes pour le campagnol des champs et les tumuli pour les campagnols terrestres

2.    La prophylaxie

Pourquoi la mettre en place ?

-    2ème condition d’obtention de la Bromadiolone (la bromadiolone ne peut être délivrée que si la densité de population est inférieure à 30%)

-    Permet de maintenir les populations à de faible densité

La prophylaxie c’est quoi ?

Favoriser la prédation :

-          Pose de perchoirs pour les rapaces

-          Maintien ou création de haies refuge pour les belettes, renards, fouines, hermines

-          Maintien d’une tonte rase de l’herbe et broyage des bords de parcelles pour rendre les campagnols plus vulnérables

perchoir

                                        Un perchoir dans un verger

3.    L’obtention de la bromadiolone

3ème condition d’obtention :
•    Faire le comptage transect sur vos parcelles infestées dans les 15 jours avant le traitement
•    Avoir le Certificat Individuel

Que faire en attendant ?

Le piégeage

Non soumis à la réglementation, possible toute l’année à des seuils de population supérieurs à 30 %
La FREDON Alsace propose une prestation de service pour le piégeage. Consultez ici la plaquette de présentation de ce service.

Piège dans un rang de vigne

      Un piège sous un rang de vigne

 

Dossiers à la une

Corvidés

Depuis 2004, et suite à l’arrêt  de l’anthraquinone qui servait à l’enrobage des semences, une recrudescence des dégâts de corvidés a été observée. Le corbeau freux ainsi que la corneille noire attaquent le maïs en période de semis, plantules et épiaison.   A ce jour, aucune méthode de protection de substitution efficace, n’a été trouvée. [...]

Ravageurs émergents

Halyomorpha halys, la punaise diabolique (Adulte de Halyomorpha halys. Photo: A. Fleisch, FREDON Alsace)   Halyomorpha halys est une punaise d’origine asiatique signalée en Alsace en 2012. Sa grande polyphagie en fait un ravageur à surveiller sur l’ensemble des cultures locales.   Des pièges à phéromones sont en cours d’évaluation par la FREDON Alsace pour [...]

Les capricornes asiatiques

  Anoplophora glabripennis et Anoplophora chinensis   Ces deux espèces d’insectes coléoptères  xylophages représentent un important danger pour la santé des arbres feuillus tels que les érables, saules, peupliers, bouleaux, marronniers, ormes, pommiers, poiriers pour ne citer qu’eux.   Ces deux espèces sont classées en dangers sanitaires de première catégorie pour la santé des végétaux [...]

Des techniques alternatives à l’utilisation des produits chimiques (collectivités et particuliers)

Retrouvez ici les documents édités par la FREDON Alsace pour simplifier la réduction ou l’arrêt de l’utilisation des produits phytosanitaires. Quelques documents techniques…   Guide – Les techniques alternatives au désherbage chimique – 2008   Disque – Désherber autrement – aperçu disque de décision – 2009   Plaquette – Désherber autrement pour préserver l’eau sous [...]

Les bulletins de santé du végétal

Chaque semaine l’ensemble des acteurs de la filière végétale Alsacienne se retrouvent autour d’un thème commun : l’observation. Observer les maladies et ravageurs en parcelle, les identifier, mesurer leur vitesse de croissance et leur nuisance potentielle. Tous ces paramètres sont ensuite corrélés avec les évolutions météorologiques pour en faire une synthèse. Cette synthèse donne lieu [...]

Flavescence dorée Alsace

La flavescence dorée de la vigne est une maladie à phytoplasme, transmise au vignoble d’un cep à l’autre par une cicadelle (Scaphoïdeus titanus) inféodée à la vigne ou via la multiplication et la plantation de matériel végétal porteur du phytoplasme. Cette maladie engendre de lourdes pertes de récolte et le dépérissement du vignoble. La recherche [...]

Les parasites réglementés

Retrouvez dans ce dossier l’ensemble des fiches réalisées par la FREDON Alsace dans le cadre du Plan de Maîtrise Phytosanitaire (PMP). Identifiez en un instant les symptômes qui ne trompent pas.  

Voir plus de dossiers